Livraison offerte
3.000 clients satisfaits
Support réactif 24/7
Paiements 100% sécurisés
Satisfait ou remboursé 30 jours

Livraison gratuite sans minimum d'achat en EUROPE | Paiement en plusieurs fois avec ALMA !

Souffrance & déprime suite à la perte d’un proche : comment s’en sortir ?

Publié par Deviens un Leader le

Souffrance & déprime suite à la perte d’un proche : comment s’en sortir ?

Tu as perdu un être cher et une douleur intense t’a envahi ainsi que de multiples questions : Pourquoi lui(elle) ? Comment a-t-il(elle) fait pour me laisser ? Pourquoi n’ai-je pas fait ça pour lui/elle ? Pourquoi ? Comment traverser cette épreuve ? 

Cette souffrance est parfois inexplicable et te fait ressentir que tu es tout(e) seul(e). Apprends à combattre ce sentiment et à reprendre les rênes de ta vie. Cela est parfois facile à dire mais cela est possible, il faut juste y croire. 

Lorsque l’on perd une personne, les personnes qui t’entourent à ce moment te disent : « Tu penses qu’il(elle) préférerait te voir sourire ? ». A ce moment-là, tu as envie de lui répondre très vulgairement. Et pourquoi ? Tout simplement pour la bonne raison que chacun a sa manière de faire son deuil. Pour toi, si le fait de pleurer est un moyen pour dégager toute cette douleur, alors FAIS LE ! Certaines personnes sourient, rigolent, font comme si de rien n’était après avoir vécu cette situation. Ne crois-tu pas qu’au fond, consciemment ou inconsciemment, un sentiment de souffrance ou de dépression profonde se cache ? Évidemment ! 

Les réactions que l’on peut avoir sont propres à chacun et nous devons respecter la vision du deuil de chacun. Nous ne pouvons pas obliger quelqu’un à réagir comme nous le ferions. C’est parfois difficile de comprendre qu’une personne puisse profiter de la vie comme d’habitude, alors que tu es effondré(e). Quelle est la bonne réaction ? TOUTES ! 

Le deuil d’un proche peut être très impactant et nous conduire à une dépression plus ou moins importante. Oui nous avons utilisé le mot dépression, non ce n’est pas un mot tabou ! Parlons un peu de ce terme. 

Qu’est-ce que la dépression ? 

Qu’est-ce que la dépression ?

La dépression est une forme de maladie, parfois complexe à déceler, qui peut avoir des conséquences négatives. La dépression est une maladie fréquente, dans le monde entier, à des niveaux différents. On dénombre plus de 350 millions de personnes dans le monde souffrant de la dépression. 

Elle peut apparaitre suite à un sentiment de solitude, à une absence d’amour parental, à un environnement néfaste. Elle peut également être passagère en fonction des saisons par exemple ou encore le baby blues, ou le burnout. La non-réalisation de soi-même peut être aussi un des facteurs de la dépression. Dans une société où l’on ne peut pas s’accomplir ou s’exprimer tel qu’on le souhaite, certaines personnes vont développer une forme de dépression. 

Il existe également des états dépressifs post-traumatiques, le plus souvent décelés chez les personnes ayant vécues la perte d’un proche. 

Histoire vraie

Histoire vraie

« Mon grand-père a été le deuxième homme de ma vie qui a su me montrer le droit chemin et faire de moi la personne que je suis actuellement. Détecté d’un cancer, les médecins ne lui donnaient que quelques mois à vivre et pourtant il a vécu cinq années supplémentaires, grâce à sa force. Le jour de sa mort, et ce pendant une semaine, je ne voulais plus sortir, j’étais anéantie et je me cachais sous la couette en demandant quand ce cauchemar allait se terminer. 

Le jour de son enterrement, j’étais la seule en sanglots, je ne m’arrêtais plus, c’était un déchirement. Les jours sont passés, je souriais, je reprenais vie … Mais que d’apparence, rien à l’intérieur de moi, tout était noir. Les nuits étaient plus épouvantables que les journées. Toutes les nuits, mon grand-père était là dans mes rêves, parfois de bons moments revenaient et cela me faisait du bien mais souvent les rêves se transformaient en cauchemar. 

Tout ce qui me manquait, m’avait traumatisé (l’enterrement essentiellement) surgissaient dans mes rêves et je ne dormais pas, je pleurais, j’avais peur. Chaque soir, j’étais prise d’une angoisse qui m’empêchait de dormir par peur de revoir certaines images. Lorsque je me suis rendu compte que cela ne pouvait plus durer, je suis allée voir mon médecin généraliste. Dans la famille depuis des années, je lui apporte une confiance immense. Je me suis donc confiée.

 Il m’a prescrit les médicaments qui allaient m’aider. En effet, cela m’a apporté de l’apaisement (effets des cachets). Trois mois plus tard, je me suis posée et je me suis questionnée : À 20 ans, est-ce normal de prendre des antidépresseurs ? Je n’ai que 20 ans, comment serais-je dans 10 ans ou même à 50 ans si je continue avec ces médicaments ? Et bien d’autres !

 C’est à ce moment-là que j’ai jeté toutes les boites de médicaments qu’il me restait, et j’ai relevé la tête. Certes, les médicaments m’ont aidé à passer des nuits plus calmes, mais ils ne font pas tout ! J’ai toujours mal de penser que je ne verrais plus mon grand-père, que je ne pourrais plus passer des moments avec lui, c’est une réalité. Il fallait que je me relève car la vie est encore devant moi et je me dois de réaliser ma vie. 

Actuellement, mon parcours est rempli de réussite, mais aussi d’échec, mais je continue et je me nourris chaque jour de la force que mon grand-père m’a inculquée et de celle qu’il a eu pendant ses cinq années de cancer. Chacun d’entre nous doit prendre le temps qu’il lui faut pour se reconstruire après une épreuve telle que celle-ci : 1 jour, 1 mois, 3 mois, 8 mois, 2 ans ; peu importe le temps que cela peut prendre, il faut juste saisir le moment propice pour relever la tête »

Quels sont les symptômes de la dépression ?

Quels sont les symptômes de la dépression ?

Les symptômes de la dépression sont multiples : tristesse, pleurs, perte d’intérêt, perte d’appétit, perte de plaisir, pensées suicidaires, fatigue, perte d’énergie ou encore perturbations du sommeil.

Il faut savoir que tu peux ressentir quelques-uns de ces symptômes mais ce n’est pas forcément de la dépression. Pour cela, il est nécessaire de se référer à un médecin ou à un psychologue afin qu’ils puissent juger de ta situation. 

La dépression a son cercle vicieux : cela commence par de la fatigue et de l’épuisement mentale ou physique, ce qui ralentit vos mouvements et vos pensées donc vous vous dévalorisez et vous vous repliez sur vous car vous avez un sentiment d’impuissance et de culpabilité. 

Des signes apparaissent et vous permet de vous alerter sur l’état de santé de votre corps et de votre tête. Les signes sont nombreux et peuvent être plus ou moins développés au fond de vous :

  • Mauvaises pensées persistantes
  • Manque d’intérêt et de plaisir
  • Perte ou gain non intentionnelle de poids
  • Insomnie ou hypersomnie
  • Problème de concentration
  • Manque d’énergie
  • Culpabilité excessive
  • Pensées suicidaires

ATTENTION ! Ce n’est pas parce que vous êtes fatigué et que vous avez des insomnies que vous êtes obligatoirement en dépression ! Il faut également un diagnostic médical afin de constater si vous êtes en dépression ou non. 

Ces signes et ces symptômes n’arrivent pas sans causes ! Et il faut essayer de comprendre d’où cela vient, ce qui vous permettra de mieux aller. Cela peut venir à la suite d’un problème de santé, d’un ou plusieurs événements stressants et/ou traumatisants, de facteurs physiques, de vieillissement, de consommation d’alcools et/ou de drogues ou encore de problèmes familiaux et/ou financiers.

Comment se sortir de la dépression ?

Comment se sortir de la dépression ?

Tu peux t’en remettre à un traitement pharmacologique par les antidépresseurs. Cependant, il est nécessaire de consulter le corps médical afin qu’il te diagnostique et te prescrive, si besoin est, un traitement adapté à toi. 

Tu peux également suivre un traitement psychothérapique. ATTENTION : Ce n’est pas parce que tu vas voir un psychologue que tu as un problème psychologique. Ils sont là pour t’aider et desceller ce qui ne va pas et comment remédier à tout cela. 

Il ne suffit pas d’aller voir un psychothérapeute et/ou de prendre des antidépresseurs, il faut aussi faire un travail sur toi-même. Tout d’abord, sors du déni ! Ultime étape ! Il faut que tu acceptes que tu n’ailles pas bien, les raisons du pourquoi tu es arrivé à ce stade. Ensuite, tu changes tes habitudes, tu pratiques le développement personnel et tu reprends gout à la vie. 

Vous pouvez également découvrir notre article : 4 clés pour ne pas rater sa vie 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

Livraison dans le monde

Profitez d'une livraison sécurisée et suivie dans le monde entier

Satisfait ou remboursé

Profitez d'une garantie exceptionnelle satisfait ou remboursé de 30 jours

Service après vente

Besoin d'aide ? Nous sommes à votre service 7J/7 de 8h00 à 18h00

Paiement sécurisé

Nous utilisons le cryptage SSL pour des paiements en toute sécurité